Quand le monde militaire apporte des clés sur le leadership et le management aux étudiants

Le Groupe ESC Clermont, tout au long de ces programmes, fait intervenir des personnalités inspirantes auprès de ses étudiants, apportant leur propre expérience et pratique dans le monde du travail.

Cette semaine, c’est le Colonel (ER) Philippe ROBIN, de l’armée de terre, qui est venu apporter son éclairage sur sa conception du management. Cette conférence s’inscrit dans le module « Management » du programme Bachelor 1ère année.

Thème de la conférence : le « Leadership et le Management » et les enseignements que l’on peut tirer du monde militaire.

 

Le colonel Robin a quitté l’armée après 35 ans de service. Officier issu de l’infanterie, il a débuté ses services comme officier du contingent affecté dans une unité outremer, composée de soldats professionnels et de conscrits antillais. Enthousiasmé par cette première expérience du commandement de contact, sans formation particulière autre que celle d’officier de réserve, il a poursuivi sa carrière intégrant successivement sur concours le corps des officiers d’active puis l’école de guerre. Ses 18 affectations différentes, dont trois outremer, ont été ponctuées de sept années de formation interne générale et académique, à des postes de commandement ou en état major, à la tête de cellules de 30h jusqu’à une structure de 750h.

Son parcours lui a permis de côtoyer des conscrits et des professionnels. Il a notamment servi pendant 6 ans dans la Légion étrangère. A plusieurs reprises, il a assumé des fonctions d’éducateur et d’instructeur des jeunes légionnaires ou des cadres plus aguerris, ainsi que des jeunes officiers avant leur première affectation en régiment. Il a enfin découvert le dialogue social et les relations syndicales a de nombreuses reprises.
Ses différentes affectations l’ont amené à être déployé sur de nombreux théâtres extérieurs, à tous les niveaux de responsabilité, en Afrique (Tchad, côte d’ivoire) en ex Yougoslavie et au moyen orient (Liban, Afghanistan, Irak), parfois en multinational.

De tout cela, le Colonnel Robin retient l’importance à accorder à l’exercice du leadership qui s’appuie sur des principes intangibles qu’il faut seulement adapter aux circonstances. Ses dernières responsabilités en état-major lui ont donné l’occasion de concevoir et de conduire des opérations complexes impliquant des compétences très variées. Il retient enfin l’importance du savoir être et du comportement du chef.

Cette conférence a donné lieu à de multiples questions de la part de nos étudiants, qui ont été ravis de cette rencontre.

Haut