Chroniques de l’activité Recherche #1 : faire de la recherche dans une école de gestion ?

Tout professeur dans l’enseignement supérieur doit participer à la création et au renouvellement des connaissances qu’il enseigne afin de faire progresser sa discipline. C’est l’un des trois piliers de son activité, avec la pédagogie –l’enseignement proprement dit- et la gestion de son institution et de ses programmes.

chronique recherche Groupe ESC Clermont

En Sciences de Gestion, comme dans d’autres disciplines, cette activité de recherche et de production de contributions intellectuelles est aussi l’un des éléments essentiels permettant aux organismes labellisateurs et accréditeurs de l’enseignement supérieur et à la presse spécialisée de juger de la qualité d’une institution de formation.

Enfin les Sciences de Gestion ont une particularité puisqu’il s’agit de connaissances pour l’action, et que cette production de connaissances nouvelles se réalise directement au contact des entreprises. Ces dernières sont à la fois le lieu d’observation de l’émergence des pratiques nouvelles qui constitueront le corpus de demain, et celui de la co-création de ces connaissances avec les chercheurs en réponse aux problèmes pratiques que les entreprises rencontrent.


Les 3 axes de recherche du Groupe ESC Clermont

Au Groupe ESC Clermont, les professeurs exercent cette activité dans le cadre d’un laboratoire de recherche commun et piloté en cotutelle avec l’IAE de l’université Clermont-Auvergne, le Centre Clermontois de Recherche en Gestion et Management (CRCGM). Les travaux des professeurs se répartissent entre les trois axes de recherche du laboratoire. A noter que tous ces travaux sont appuyés sur des chaires de recherche associant des entreprises et matérialisant l’intérêt de celles-ci pour les problématiques qui y sont traitées.

  • L’axe Potentiel Humain, Organisation et Innovation (PHOI) étudie les transformations profondes qui affectent entreprises et salariés dans le nouveau régime d’économie de la connaissance et d’innovation permanente du monde contemporain: les recherches portent sur les nouvelles règles du jeu managérial propres aux projets d’exploration et d’innovation, les modes de gouvernance favorisant l’engagement des salariés et la coopération dans le travail, ou encore l’évolution des formes de socialisation organisationnelle, les questions de diversité ou l’approche critique du courant des Entreprises libérées.
  • Un deuxième axe, Gouvernance et Valeur (GOV) questionne les formes de pouvoir et de circulation d’information qui conditionnent les relations entre dirigeants d’entreprise d’un côté et actionnaires et environnement au sens large de l’autre. Une partie des travaux étudie la performance des entreprises socialement responsables à partir des décisions comptables et financières du dirigeant, tandis que l’autre observe l’impact des dynamiques de marchés financiers internationaux sur la gestion des risques.
  • Enfin, le troisième axe, MCV-T, regroupe des travaux visant à renouveler la compréhension de la composition des chaînes de valeur en intégrant les stratégies territoriales des acteurs, avec une orientation marquée sur les organisations du secteur de la santé et leurs enjeux de management et de recomposition territoriale.

La recherche en action

Les contributions intellectuelles des professeurs peuvent prendre plusieurs formes. Au premier rang on trouve bien sûr la publication d’articles présentant les travaux les plus aboutis et soumis dans des revues scientifiques. C’est la partie la plus visible des travaux de recherche dans le milieu académique, le lieu du débat scientifique par excellence, et principal critère d’évaluation de la recherche.

Les chapitres ou les ouvrages scientifiques sont aussi un excellent moyen de faire connaitre ces travaux, de plus en plus reconnu comme le montre la politique de labellisation mise en place par la Fondation Nationale pour l’Enseignement de la Gestion des Entreprises (FNEGE). Et comme toute communauté, les professeurs se rencontrent chaque année pour exposer leurs travaux dans des communications présentées lors des colloques rythmant la vie de chaque champ disciplinaire. Ces communications constituent alors un galop d’essai où l’on confronte ses premières idées avant de les transformer en articles soumis aux revues scientifiques évoquées plus haut. Ces contributions recouvrent aussi une production plus discrète mais tout aussi importante, celle d’études et rapports financés en réponse aux appels à projets issus de la communauté scientifique, aussi bien qu’aux demandes émises par les entreprises et acteurs publics cherchant à informer leur pratique, et donnant lieu à création de connaissances nouvelles.

Les travaux des professeurs doivent par ailleurs trouver un écho dans leurs enseignements, bien sûr dans le renouvellement des connaissances enseignées, mais aussi dans des cas pédagogiques qui constituent un outil majeur de l’enseignement pratique des Sciences de Gestion.

Enfin, ces travaux ne sont pas destinés à rester confinés dans le cercle académique et ont vocation à être diffusés auprès des entreprises et de la société dans son ensemble à travers des articles dans les magazines spécialisés, les journaux économiques, etc. On le voit, les traces formalisées des activités de recherche dans notre école sont nombreuses et variées.

Nous reviendrons plus en détail sur les différents travaux, programmes et chaires de recherche dans lesquels les professeurs de l’école sont engagés lors des prochaines éditions de cette chronique.

Contact: recherche@esc-clermont.fr

Marc Lecoutre, directeur délégué à la recherche

Nathalie Tavernier, assistante à la recherche

Haut