Appel à communication – « La co-création de savoirs entre chercheurs et praticiens »

ACCUEIL || APPEL A COMMUNICATION || CALENDRIER || PROGRAMME || INFOS PRATIQUES || PARTENAIRES || INSCRIPTION

1ère journée de recherche

« La co-création de savoirs entre chercheurs et praticiens »

Clermont-Ferrand, France
9 avril 2020

La recherche collaborative connaît depuis quelques années un regain d’intérêt dans le champ académique en sciences de gestion. La polysémie qui caractérise cette tradition de recherche explique la diversité des appellations et des approches développées par les chercheurs : « action research », « action science », « recherche‐intervention », « recherche ingéniérique en gestion », « recherche-action participative », « recherche engagée », pour n’en citer qu’une partie. Suivant de telles approches, les terrains de recherche sont considérés comme des lieux d’apprentissage et de co-création de savoirs entre chercheurs et praticiens, plutôt que des lieux de collection des données. Dans cette perspective, le chercheur est l’un des acteurs du processus de changement et participe à la construction de la situation de recherche ; la collaboration chercheurs-praticiens est justifiée par l’hétérogénéité des savoirs dont disposent chacun de ces acteurs.

En dépit de la diversité des formes sous lesquelles se déploient la recherche collaborative, les démarches empruntées par les chercheurs tendent à s’articuler autour d’un enjeu partagé lié à la capacité des chercheurs en gestion à produire, dans un lien avec les praticiens à déterminer, des connaissances pertinentes pour l’action. En effet, partant du constat critique d’un éloignement et d’un cloisonnement entre chercheurs et praticiens, les appels se sont multipliés depuis quelques années afin de combler un fossé grandissant entre les sphères académiques et professionnelles.

Si les approches collaboratives ne constituent pas la seule voie de co-création de savoirs actionnables, elles représentent une voie privilégiée par les chercheurs. Néanmoins, toute collaboration ne permet pas de garantir la qualité des interactions chercheurs-praticiens et la tenue d’apprentissages croisés, qui constituent la condition de pérennité de telles démarches. Ainsi, au-delà de l’intérêt de ces recherches, se pose une série de questions sur leurs finalités et les conditions de leur déploiement : sur quelles bases de telles collaborations peuvent-elles se développer ? Dans quelle mesure la recherche collaborative contribue à l’émergence de processus de co-création de savoirs ? Comment concilier les enjeux de théorisation et d’action dans de tels processus ? Quels sont les enjeux éthiques et épistémologiques que soulèvent les recherches collaboratives ?

Cette journée de recherche entend ainsi nourrir et clarifier le débat au sujet de la collaboration entre chercheurs et praticiens du management. Si l’objet est bien la création de savoir en management, les contributions pourront s’appuyer sur des approches disciplinaires qui sortent du champ de la gestion (philosophie, sociologie, sciences de l’information et de la communication, etc.).

Sans que cette liste ne soit exhaustive, les propositions de communication pourront, par exemple, aborder les thèmes suivants :

  • Epistémologie des recherches collaboratives ;
  • Travail collaboratif entre chercheurs et praticiens ;
  • Dialogue entre chercheurs et praticiens ;
  • Convergence des objectifs et co-création de savoirs entre chercheurs et praticiens ;
  • Rigueur et pertinence des recherches collaboratives ;
  • Publications scientifiques entre chercheurs et praticiens ;
  • Transferts et communication des savoirs co-créés ;
  • Co-conduite de recherches actions et de recherches interventions ;
  • Réflexivité des chercheurs et des praticiens dans la co-construction de savoirs ;
  • Profils des chercheurs et des praticiens en situation de co-création de savoirs ;
  • Partager une expérience de recherche ;
  • Indépendance et éthique de la recherche participative.
  • Instructions aux auteurs

    La proposition de communication et le texte complet doivent être envoyés à l’adresse suivante : cocreationdesavoirs@esc-clermont.fr

    Les propositions de communication seront évaluées anonymement par deux membres du comité scientifique.

    A la suite de la journée, les meilleures contributions seront proposées pour la publication d’un numéro spécial « La co-création de savoirs entre chercheurs et praticiens » dans une revue dont le nom vous sera communiqué prochainement.

    Normes à respecter

    Propositions de communications

    • Un document Word comportant une page de garde (non comptabilisée) indiquant le titre de la proposition, le ou les auteurs et leurs institutions, en précisant la personne à contacter, 5 pages maximum (hors page de garde) au format A4 avec des marges de 2,5 de chaque côté – Interligne Simple – Corps du texte : Times New Roman 12pt, espacement avant 6pt et après 0 pt, justifié.
    • Citations : référence dans le texte : (Auteur, année)
    • Bibliographie : cf. normes ci-dessous

    Textes complets (après acceptation)

    Format d’un article

    • Limité à 25 pages, soit 48 000 caractères espaces compris

     Corps du texte

    • Microsoft Word Times New Roman, taille 10, justifié
    • Simple interligne
    • 1ère ligne de paragraphe : tabulation 1
    • Afficher les pages en vis-à-vis pour l’ensemble du document
    • Bas de page : Times New Roman, taille 8, justifié

    Titres

    • Les titres de premier niveau sont en minuscules et en gras, taille de police 11
    • Les titres de deuxième niveau sont en minuscules et en gras, taille de police 10
    • Les titres de troisième niveau sont en minuscules maigres, taille de police 10

    Marges

    • Intérieure : 1,8 cm ; extérieure : 6,4 cm ; en haut : 4 cm ; en bas : 4,2 cm

    Format papier

    • Dans le menu fichier – mise en page : Format B 5 : 18,2 cm en largeur et 25,cm en hauteur En-têtes à 3 cm et pieds de pages à 0 cm

    Structure du document

    • Sur la 1ère page séparée du corps du texte, doit apparaître de la façon suivante :
      • TITRE de l’article
      • Noms des auteurs, dans l’ordre désiré avec, pour chacun, le titre, l’université d’affiliation ou l’organisation
    • L’article doit être précédé d’un RÉSUMÉ de 100 mots maximum et 5 mots-clés, en français, en anglais et en espagnol.

    Références bibliographiques incluses à la fin du texte. Présentation ci-dessous :

    Nom de l’auteur (en petites capitales) – espace – initiale (s) du prénom(s), point, virgule.
    1.Ouvrage : titre de l’ouvrage en italique, virgule, éditeur, lieu d’édition, année de publication, point.

    Ex. DUPONT J., Economie du travail, Editions Ouvrières, Paris, 1999.

    2.Article : Titre de l’article « entre guillemets », virgule, titre de la revue ou de l’ouvrage en italique, virgule, série, numéro, tome, volume, mois, année de publication, pages, un seul point.

    Ex. DURANT F., « Economie d’énergie », Revue Verte, tome XXXII, N°3, mars, 2007, p3.-33.

  • Comité scientifique
    • Yoann Bazin, Enseignant-chercheur, EM Normandie
    • Salah Ben Hamad, Directeur et Professeur, IHEC Sfax
    • Emmanuel Bonnet, Enseignant-chercheur, Groupe ESC Clermont- CleRMa
    • Pascale Borel, Enseignante-chercheure, Groupe ESC Clermont- CleRMa
    • Soufiane Chraibi, Enseignant-chercheur, Université Privée de Marrakech
    • Jean-Philippe Denis, Professeur des Universités, Université Paris Sud / Paris Saclay
    • Jamal El Ibrahimi, Enseignant-chercheur, Université Privée de Marrakech
    • Mounime El Kabbouri, Enseignant-chercheur, ECCG Settat, Université Hassan 1er
    • Arnaud Gorgeon, Enseignant-chercheur, Groupe ESC Clermont- CleRMa
    • Anas Hattabou, Professeur des Universités, Université IBN ZOHR.
    • Diego Landivar, Enseignant-chercheur, Groupe ESC Clermont
    • Marc Lecoutre, Enseignant-chercheur, Groupe ESC Clermont- CleRMa
    • Pascal Lièvre, Professeur des Universités, IAE, Université Clermont Auvergne – CleRMa
    • Mohamed Makhroute, Enseignant-chercheur, ECCG Settat, Université Hassan 1er
    • Yves Mard, Professeur des Universités, IAE, Université Clermont Auvergne – CleRMa
    • Alain-Charles Martinet, Professeur des Universités, Université Jean Moulin, IAE Lyon
    • Nathalie Merminod, Professeure des Universités, Université Aix-Marseille
    • Alexandre Monnin, Enseignant-chercheur, Groupe ESC Clermont
    • Jean-Luc Moriceau, professeur, Institut Mines-Telecom Business School
    • François Perreault, Enseignant-chercheur, Université Privée de Marrakech
    • Yvon Pesqueux, Professeur des Universités, CNAM Paris
    • Richard Soparnot, Directeur Académique, Professeur, Groupe ESC Clermont- CleRMa
  • Comité d'organisation
    • Emmanuel Bonnet, Enseignant-chercheur, Groupe ESC Clermont- CleRMa
    • Pascale Borel, Enseignante-chercheure, Groupe ESC Clermont- CleRMa
    • Arnaud Gorgeon, Enseignant-chercheur, Groupe ESC Clermont- CleRMa
    • Anas Hattabou, Professeur des Universités, Université IBN ZOHR
    • Eléonore Mérour, Doctorante, CLeRMa
    • Jean-Luc Moriceau, professeur, Institut Mines-telecom Business School
    • Richard Soparnot, Directeur Académique, Professeur, Groupe ESC Clermont- CleRMa

Retour Accueil

 

Top