L’alternance dans l’enseignement supérieur, mode d’emploi

Si les chiffres de l’emploi en alternance stagnent depuis quelques années en termes de valeur absolue, on observe un véritable basculement du nombre d’embauches selon les niveaux de diplômes. Et ce sont les étudiants de Bac +3 et plus qui tirent les chiffres vers le haut.

Alternance Groupe ESC Clermont

Les Bac + 3 et plus ont le vent en poupe

Du côté du contrat de professionnalisation, dans le détail ce sont les diplômés de Bac + 3 ou plus qui ont le plus progressé. De 15,7% du contingent en 2012, ils en représentaient 24,3% en 2016* ; ce « profil » d’alternant est celui qui a le plus progressé dans ce laps de temps et représente aujourd’hui le second plus gros groupe d’alternants (derrière ceux de niveau bac professionnel, technique, etc.). Même constat pour le contrat d’apprentissage, la part des Bac + 2 et plus est passée de 24,8% en 2009 à 35,4% en 2016*, représentant le second plus gros groupe d’alternants en apprentissage.

C’est donc bien un mouvement de fond qui s’observe statistiquement : près d’un alternant sur deux est aujourd’hui diplômé de l’enseignement supérieur. Dans les Grandes Ecoles de commerce cette montée de l’alternance est aussi observée statistiquement : selon la CGE 17% des étudiants de Grande Ecole de management sont aujourd’hui des alternants et la CGE table sur le chiffre de 25% d’étudiants en alternance dans les années qui viennent. Mise en place au Groupe ESC Clermont il y a plus de 20 ans, l’alternance a aujourd’hui pris une place importante pour les étudiants et son succès ne se dément pas, avec un pourcentage d’alternants bien supérieur à la moyenne nationale observée sur les Ecoles de management de la Conférence des Grandes Ecoles.

Secteurs d’activités, territoires… l’alternance à tous les étages !

Si le secteur tertiaire a toujours été le principal pourvoyeur de postes en alternance, c’est aussi le secteur qui a le plus progressé depuis 20 ans en termes de poids, bien devant l’industrie. C’est dans ces 2 secteurs que l’on retrouve dans le même temps les alternants les plus diplômés.

Les Echos a analysé en 2017 un panel de 45000 offres d’emploi en alternance diffusées sur un mois au niveau national. Les constats étaient les suivants : en termes de volume elles représentaient 10% des offres d’emploi dans l’absolu et, entre 2016 et 2017, le nombre d’offres sur la même période avait augmenté d’une vingtaine de points. Cette étude montrait que les entreprises diffusant le plus d’offres étaient logiquement des grands groupes, ce qui n’excluait pas pour autant la présence des TPE et PME. Les secteurs les plus ouverts à l’alternance étaient les suivants :

  1. Banque et finance, avec 20% des offres d’alternance
  2. Industrie automobile et Energie et environnement, quasiment à égalité à 13% chacun
  3. Commerce et distribution, Assurance et Transport et stockage à 9% chacun
  4. Ingénierie et R&D à 7,5%
  5. Industrie agro-alimentaire, Service aux entreprises et Fabrication de machines et équipements à 5% chacun

Près de la moitié des offres emplois se situait en Île de France, la seconde Région pro-alternance étant nettement… l’Auvergne Rhône-Alpes !

En ce qui concerne les alternants du Groupe ESC Clermont – tous diplômes confondus – le rapport entre secteurs est redistribué, conséquence de la spécificité de l’écosystème économique du territoire. L’ordre d’importance devient :

  1. Industrie et automobile : 30%
  2. Banque-assurance et Services représentent chacun 18%
  3. Commerce-distribution et Agro-alimentaire : 16%

D’un point de vue géographique près de deux tiers des alternants du Groupe ESC Clermont sont actuellement en poste en Auvergne, suivis d’un bon quart d’alternants sur Paris/l’Ile de France et enfin sur la région lyonnaise.

* Chiffres DARES 2017

Haut