L’innovation, ça se travaille – Regards d’Experts

Avec la visibilité et l’historique que nous avons à présent sur la structuration des start-ups, figures contemporaines de l’innovation s’il en est, plusieurs méthodologies et outils sont aujourd’hui disponibles et plutôt bien connus.

Regards d'Experts - Innovation - Groupe ESC Clermont

Dans cette logique les incubateurs, placés très en amont dans la chaîne de création de l’innovation, ont pris une place de choix pour porter ces méthodologies, outils et accompagner les porteurs de projet dans leur cheminement. Revue de ceux qui ont particulièrement retenu l’attention de nos acteurs locaux.


L’effectuation

C’est un modèle émergent pour concevoir son projet entrepreneurial. Il part du principe que l’on est, aujourd’hui, systématiquement en situation d’incertitude. Face à cette incertitude on ne peut donc connaitre le futur… mais on peut le créer ! Par opposition à une logique « causale » classique de manager où l’on part d’un objectif et on alloue des ressources en conséquence, la logique « effectuale » part des ressources existantes et permet de fixer différents objectifs.

Lean start-up

Le mouvement « lean » est partout et il est difficile de ne pas en tenir compte aujourd’hui, au point que l’on voit même pénétrer dans des grands groupes. Le modèle de lean start-up est itératif, il consiste à, dans un premier temps, produire une hypothèse, concevoir un test qui lui correspond, mesurer ce test en le faisant éprouver par des clients finaux et, enfin, analysez ces retours pour en tirer des enseignements. C’est, notamment, à partir de ce modèle que la notion de « pivot » s’est développée dans le monde des start-ups : en apprenant continuellement, on adapte son modèle et son offre.

Tisser ses canevas

Comme le disait Boileau au XVIIIe siècle « Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement ». Quatre siècles plus tard cette citation est toujours valable et s’applique dans bien des champs. En l’occurrence les canevas de « business model » et de « value proposition » permettent de poser les éléments qui définissent la valeur d’un projet. A cet égard ce sont des outils fondamentaux pour structurer son travail et, logiquement, valoriser efficacement son projet le jour où il faudra convaincre divers interlocuteurs (partenaires, financeurs, salariés…).

Design thinking

Dernier terme de cette liste non-exhaustive, le design thinking s’est aussi imposé ces dernières années dans de nombreux processus de création, avec de multiples applications. Ce processus s’effectue en cinq grandes phases : l’empathie (pour comprendre un problème), sa définition, l’idéation (générer des idées avec des méthodes créatives), le prototypage de solution et le test (par itération, on en revient ici un peu à l’esprit « lean »).

Si l’on devait faire une synthèse de toutes ces méthodologies et outils… et bien elle est là !

Pensé et formalisé par SquareLab en lien avec des références telles que celles énoncées ci-dessus, des pratiques et de nombreux échanges avec différents acteurs (chercheurs, start-upers, managers d’innovation…), le « Parcours culture start-up » permet donc de saisir en un schéma tout le processus d’innovation et d’entrepreneuriat tel qu’on peut le concevoir aujourd’hui.

A lire aussi

Haut