Nouvelle signature de convention avec SOFIMAC Régions

Cette nouvelle convention signée le 24 avril dernier lie officiellement le Groupe ESC Clermont et SOFIMAC Régions autour de plusieurs actions et projets.

Françoise Roudier

Comme c’était le cas pour certaines conventions récentes, les liens entre les deux structures existaient depuis un certain temps mais cette signature permet à la fois d’actualiser les projets en cours et d’en porter de nouveaux.

Un partenariat pédagogique étendu

Cécile Thébault, ainsi que d’autres collaborateurs de SOFIMAC Régions, interviennent régulièrement dans différents programmes de l’Ecole sur des thèmes financiers, et font profiter aux étudiants de leur expertise tout en leur apportant des cas d’études tirés de situations réelles. Ces apports sont essentiels pour un apprentissage qui mêle théorie et pratique notamment en matière d’ingénierie financière, discipline nécessitant l’acquisition de compétences fiscales, financières et juridiques.
La nouveauté réside dans le fait que SOFIMAC Régions devient officiellement parrain d’une nouvelle spécialisation intitulée Ingénierie Financière et Innovation en Finance (2IF), en dernière année du Master Grande Ecole.
Cette spécialisation offrant une formation complète en ingénierie financière, SOFIMAC Régions a été tout naturellement très impliquée dans la conception pédagogique du programme et des cours de par son expertise en ingénierie financière d’entreprise (montage d’opérations de haut de bilan, LBO…).

 

Des événements porteurs de sens

C’est dans cette même logique d’une collaboration étroite que SOFIMAC Régions et le Groupe ESC Clermont vont porter, ensemble et régulièrement, des événements autour des innovations en finance.
La conférence et table-ronde qui s’est tenue le 24 avril dernier au Groupe ESC Clermont autour de levées de fonds d’un genre nouveau (les ICOs) en est un bon exemple. Des personnalités comme Tristan Colombet, CEO de la société DomRaider ont pu témoigner de leur expérience et soulever des questions d’ordre technique, réglementaire, financière et comptable relatives aux ICOs (une sorte de crowdfunding en monnaie virtuelle) et à la technologie Blockchain qui lui est associée. Cette multiplicité de questions souligne ainsi le véritable besoin de décryptages et de défrichages en la matière. Grâce à la convention, ce type d’événements éclairants va pouvoir donc s’inscrire dans la durée et être appuyés par d’autres rencontres s’adressant plus spécifiquement aux étudiants.

Extension du domaine du réseau

Dernier grand point de la convention, la logique de réseau mutualisé va permettre de favoriser l’insertion des étudiants et diplômés de l’Ecole, d’une part, et d’identifier des profils à recruter pour les différentes entreprises du territoire en lien avec SOFIMAC Régions, de l’autre.
Il faut savoir, par exemple, que le nombre annuel de cessions-transmissions d’entreprises se situe en France entre 60.000 et 75.000 (chiffres BPCE L’Observatoire) et que 302.073 emplois ont été créés ces 7 dernières années par des jeunes pousses financées par des sociétés de capital risque (chiffres Afic). Ces dernières, et au premier rang desquelles, SOFIMAC Régions se révèlent être donc des acteurs incontournables et des interlocuteurs privilégiés pour les dirigeants d’entreprises qu’elles financent et accompagnent. A cet égard, ce rapprochement tombe sous le sens.

En somme, comme pour toutes les conventions que signe le Groupe ESC Clermont, c’est un moyen pour l’Ecole de soutenir et rendre plus fort l’écosystème économique local.

De gauche à droite : Françoise Roudier, Directeur Général du Groupe ESC Clermont, Cécile Thébault, Directrice des Participations de SOFIMAC Régions, Yves Rannou, Professeur Responsable de la spécialisation 2IF, et Florence Saugues, Directeur du Développement Economique du Groupe ESC Clermont.

Haut