Benjamin DEBUS - Promotion 2018

Etudiant en 2e année de Bachelor en Management International

Benjamin Debus, 19 ans, titulaire d’un bac STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable) obtenu en 2015 (mention AB) et étudiant en deuxième année de Bachelor in International management, spécialité finance, à l’ESC Clermont.

Pourquoi avoir choisi un Bachelor du Concours Atout+3 ?

J’ai été séduit par le programme, notamment par le marketing et la comptabilité. La dimension « réseau » de l’école, avec plus de 12 000 diplômés en activité, ainsi que son ouverture internationale, m’ont convaincu de passer le concours, plutôt que de m’orienter vers un BTS ou un DUT, qui n’avaient pas ces atouts.

Avez-vous rencontré des difficultés spécifiques, en comparaison avec vos camarades titulaires d’un bac général ?

Pas vraiment. Les professeurs partent vraiment sur les bases, car tout le monde n’a pas un niveau égal. Par ailleurs, personne n’avait encore fait de marketing ou de droit,  donc nous sommes tous partis sur un pied d’égalité. J’ai seulement dû travailler un peu plus dur que mes camarades issus de ES ou de S pour me mettre à niveau en microéconomie.

Aviez-vous des points forts du fait de votre profil ?

Effectivement. Ayant toujours été à l’aise avec les chiffres, j’ai eu quelques facilités en comptabilité. Quant à mon expérience en tant qu’ancien président de la Maison du Lycéen, elle m’a bien aidé sur le plan des travaux de groupe en management !

Quelles perspectives avez-vous pour l’avenir ?

Je pense m’orienter vers une troisième année soit en alternance, soit en filière 100% en anglais, avec possibilité d’un semestre à Cleveland.

Quels conseils donneriez-vous aux terminales ou bacheliers en filière technologique et souhaitant poursuivre leurs études dans l’une de nos écoles de commerce ?

Au Concours Atout+3, tout le monde a sa chance : ce que regarde le jury, ce sont les compétences et le talent de chacun. Il faut vraiment croire en ses qualités et ne pas se fixer de limites : ça n’est pas parce qu’on sort d’une filière techno qu’on est moins bon qu’un autre !

(article à retrouver en intégralité sur le blog Atout+3)

Haut