Les cours en présentiels préférés au distanciel… dimension humaine oblige !

Interrogés au bout d’un mois de confinement sur les modalités de la continuité pédagogique et les cours en distanciel, plus de 500 étudiants de l’Ecole ont répondu à un questionnaire dont les résultats sont, pour le moins, éloquents.

Les principaux indicateurs chiffrés du questionnaire

90% des étudiants en Bachelor et 79% des étudiants Master Grande Ecole ont estimé que le passage en cours distanciel avait été rapide et efficace.

88% des étudiants, tous diplômes confondus, n’ont pas eu de souci avec l’utilisation de Microsoft Teams pour les cours en distanciel.

68% des étudiants en Bachelor et 62% des étudiants Master Grande Ecole n’ont pas perçu de rupture dans les enseignements.

83% considèrent, tous diplômes confondus, que les enseignants sont restés disponibles et à leur écoute.

53% des étudiants en Bachelor et 62% des étudiants Master Grande Ecole ont estimé que leur connexion au réseau n’était pas idéale.

44% des étudiants en Bachelor et 61% des étudiants Master Grande Ecole préfèrent l’animation des cours en présentiel.

71% des étudiants en Bachelor et 80% des étudiants Master Grande Ecole pensent qu’ainsi la qualité des cours en présentiel est meilleure.


Si, dans les questions ouvertes qui suivaient, beaucoup d’étudiants mentionnaient une meilleure discipline individuelle et collective lors des cours en distanciel, ils déploraient tous dans le même temps le fait de ne plus pouvoir interagir « physiquement », comme dans une salle de cours. Avec le distanciel, les principales difficultés relevées allaient, par ailleurs, de l’isolement et l’environnement « à domicile » peu propice aux cours, la difficulté à réaliser des travaux de groupe et un sentiment de surcharge de travail (l’un découlant probablement de l’autre). En somme, avec le distanciel, le groupe n’est plus là pour soutenir et motiver, et certains travaux de groupes plus variés et ludiques dans l’approche pédagogique ont pu être remplacés par des productions individuelles ressenties comme plus contraignantes et chronophages, surtout quand elles s’additionnaient à celles déjà programmées « hors distanciel ».

Et après ?

Si les étudiants sont très satisfaits de la façon dont l’école a assuré la continuité des cours pendant la crise, il apparaît évident que les cours en présentiel restent néanmoins largement leur norme d’enseignement. Cela ne fait que conforter le credo de l’Ecole qui a toujours privilégié l’approche présentielle et l’utilisation contextuelle du distanciel, la « dimension humaine ». Avec — il n’est pas inutile de le rappeler — un des meilleurs taux d’encadrement de professeurs par étudiants parmi les Ecoles de la CGE !

Suite à cette étude interne (et au moment où les conditions sanitaires semblent s’améliorer), la rentrée s’annonce donc belle et bien « présentielle » pour les étudiants. En parallèle la DSI travaille sur l’optimisation fonctionnelle de Microsoft teams, alors que le LearningLab, composé exclusivement d’enseignants chercheurs et dont la vocation est bel et bien d’expérimenter des pratiques innovantes d’enseignement, réalise un cahier de bonnes pratiques sur l’enseignement à distance pour l’ensemble des enseignants, à partir des retours d’expériences internes.

Si cette période restera -espérons-le – un épisode exceptionnel subi, il nous aura permis de faire un grand bond en avant dans nos outils de blended learning, déjà plebiscités par certains de nos publics, et dont le développement semble prometteur pour tous nos étudiants ou apprenants. A suivre !

Méthode utilisée : enquête menée par Pascale Borel, professeur de Marketing, à partir d’un questionnaire réalisé par les responsables de programme, les directions des études, du développement économique et le service international. Réalisé via SphinxCampus entre le 17/04/2020 et le 23/04/2020, à destination des étudiants inscrits dans un programme diplômant au moment de la crise.

 

Top